Grâce à quatre boutons de recherches rapides, vous allez pouvoir consulter en un clic la météo, l’actualité, la liste des films en salle près de chez vous ou des informations sur l’histoire depuis la barre de recherche de Windows 10.

Microsoft continue de peaufiner Windows 10 avec de petites fonctionnalités pour faciliter l’usage du système d’exploitation. La dernière en date, des boutons pour vous permettre de faire des recherches web plus rapidement depuis la barre de recherche de Windows 10.

les boutons de Recherches rapides
© Microsoft

Baptisés « recherches rapides » ces boutons sont aux nombres de quatre :

  • Météo : Obtenez les conditions actuelles et les prévisions à venir
  • Top news: lisez les derniers titres des sites d’actualités populaires
  • Aujourd’hui dans l’histoire : Explorez quatre événements qui se sont produits ce jour-là
  • Nouveaux films : Découvrez ce qui passe dans les cinémas près de chez vous bientôt à l’échelle internationale.

Au lieu de devoir taper ces recherches à la main dans votre barre de recherche Windows, il vous suffit de cliquer sur l’un de ces boutons de « recherches rapides » pour que l’information s’affiche directement comme on a l’habitude de le voir avec les résultats de recherches web.

Microsoft a également profité de l’occasion pour modifier un peu l’affichage de l’aperçu des résultats de recherches web. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, le fond de l’aperçu pour la recherche météo est plus bleu que ce que nous avons actuellement.

Recherches rapides
© Microsoft

Ces petites nouveautés ne sont disponibles qu’aux États-Unis pour le moment. Mais, il s’agit d’une mise à jour côté serveur qui devrait être déployée à l’international dans les jours à venir pour les utilisateurs de Windows 10. Cependant, seuls les utilisateurs qui sont sur les versions 1809 à 20H1 pourront avoir accès à ces modifications.

Source: Microsoft

On en sait un peu plus sur le nouveau système d’exploitation de Microsoft conçu pour faire fonctionner les ordinateurs à double écran et à écrans pliables.

Début octobre, Microsoft dévoilait Windows 10X, un système d’exploitation repensé pour répondre aux besoins des ordinateurs à deux écrans ou à écrans pliables comme le Surface Neo. Ce vendredi, grâce à une erreur de publication de documents internes liée au développement de l’OS, on a découvert que Microsoft s’était gardée de nous dire qu’il comptait également porter le système sur les PC ordinaires.

En nous basant sur les documents, on relève que le nouveau menu démarrer de Windows 10X sera identique sur les PC à doubles écrans et les PC ordinaires. Ce menu démarrer est désormais appelé « Lanceur » (Launcher) comme sur Android et il intègre une barre de recherche qui permet de faire des recherches tant sur internet que dans les applications et fichiers en locale et dans le cloud.

Windows 10X aura droit également à un nouvel explorateur de fichiers et à un centre d’action au design revu. Concrètement, les notifications seront séparées de la zone d’actions rapides afin de les distinguer plus facilement. Cependant, ils seront toujours accessibles depuis la barre de tache. Cette dernière même pourra désormais être centrée ou ses contenus pourront être alignés sur la gauche.

La procédure de déverrouillage des PC aussi a été améliorée. À l’avenir, dès l’allumage de l’écran, l’utilisateur sera automatiquement redirigé à l’étape d’authentification au lieu de l’écran de verrouillage qu’il faut enlever sur Windows 10. Quant à ceux qui recourent à la reconnaissance facile Windows Hello, ils seront directement redirigés sur leur bureau.

Outre toutes ces améliorations apportées à Windows 10X, on a pu aussi voir la liste des applications qui seront intégrées par défaut au système. Parmi celles-ci, on a noté que pour sa suite bureautique Microsoft Office, l’entreprise compte faire coexister la version Win32 et la version basée sur le « Progressive Web App » (PWA). Ce que veut dire que si par défaut il y a la version PWA, l’utilisateur pourra toujours installer une version Win32 si cela lui convient mieux.

Source: Twitter

Un cadre de Microsoft vient d’expliquer pourquoi l’entreprise a porté son choix sur Android pour faire tourner le Surface Duo. Le choix semble être motivé par des raisons commerciales.

Grosse surprise de la Microsoft Surface event de cette année, le Surface Duo est le premier téléphone pliable de Microsoft et également son premier produit à tourner sous Android. Le choix de porter Android sur un produit Microsoft nous a tous surpris et on n’a pas manqué de faire couler un peu d’encre sur le sujet. Mais, comme le hasard sait faire les choses, Microsoft a finalement expliqué les raisons qui ont motivé son choix.

Windows c’est bon pour les ordinateurs, mais Android est mieux pour les téléphones

Lors d’un événement organisé à Londres, Panos Panay, le directeur produit de Microsoft est revenu sur la question. Selon ce dernier, si le Surface Duo ne tourne pas sous Windows, c’est simplement parce que « le meilleur OS pour ce produit est Android ».

Enfonçant un peu plus le clou, il n’a pas hésité à ajouter que, « Nous voulions rencontrer les clients là où ils étaient… et ils étaient avec Android. » Cela peut paraître étonnant, mais il est évident que l’entreprise n’a pas voulu lancer un énième téléphone sous Windows Phone, car ce dernier n’est pas à la hauteur de son concurrent en matière de parts de marché. Qui parle de parts de marché parle inévitablement de clientèle et de revenus. Le but principal d’une entreprise étant de faire des recettes, il est d’autant plus facile de comprendre la démarche de Microsoft. En effet, il ne sert à rien d’essayer de faire compétition à Android (qui comptabilise 85% des livraisons mondiales de smartphones ) quand on peut profiter de son succès pour se faire de l’argent.

Source: Techradar

Avec la nouvelle version de test de Windows 10, Microsoft vient d’intégrer la fonctionnalité « appel » à l’application « votre téléphone ».

Avec les mises à jour successives, l’application « votre téléphone » ne cesse de faire le plein de nouvelles fonctionnalités. Après le partage de photos, les notifications et la possibilité de consulter et d’envoyer des SMS depuis son PC sans toucher à son téléphone Android, l’application intègre désormais la fonctionnalité permettant d’émettre et de recevoir des appels depuis son PC.

Annoncée depuis le lancement du Samsung Galaxy Note 10 en août passé, cette fonctionnalité a également fait l’objet d’une fuite en septembre grâce à un utilisateur de Twitter qui en a partagé quelques captures d’écrans. Pendant la Surface event, Microsoft en a de même présenté une petite démonstration.

Une fonctionnalité encore en phase de test

Introduite par la version de test 18999 (20H1) de Windows 10, cette fonctionnalité n’est disponible pour le moment que pour les membres du programme Insiders de Windows 10. Selon le billet de blog de Microsoft, il sera possible de :

  • Répondre aux appels téléphoniques entrants sur votre PC.
  • Lancez des appels téléphoniques à partir de votre PC à l’aide d’un composeur de numéro ou d’une liste de contacts interne à l’application.
  • Refusez les appels téléphoniques entrants sur votre PC avec du texte personnalisé ou envoyez-les directement sur la boîte vocale de votre téléphone.
  • Accédez à l’historique de vos appels récents sur votre PC. En cliquant sur un appel spécifique, le numéro s’affichera automatiquement sur l’écran du composeur.
  • Transférez les appels entre votre PC et votre téléphone en toute transparence.

Nécessite Android 7 et plus

La fonctionnalité « appel » nécessite que vous soyez sur Android et que vous ayez une machine tournant au minimum sous la version 18362.356 de Windows 10 ou une version plus récente. Quant à la mouture d’Android, un téléphone tournant sous Android Nougat ou une version plus récente fera l’affaire. Aussi votre PC doit être doté du Bluetooth et l’application « votre téléphone » devra être installée sur votre PC (en passant par la Microsoft Store) et sur votre téléphone Android (par Google Play store).

Microsoft creuse petit à petit son rapprochement avec Android

Même si pour le moment tout le monde ne pourra pas jouir de cette fonctionnalité, il est amusant de voir à quel point Microsoft s’active autour de cette application pour la rendre plus riche en fonctionnalité. Ayant présenté le 2 octobre passé un smartphone à double écran qui tourne sous Android, il est évident plus que jamais que l’éditeur de Windows a autant intérêt à ce que l’interaction entre Android et Windows soit plus poussée comme FaceTime chez Apple. Loin d’être gadget, le Surface Duo bénéficiera surement de plus d’attention s’il est doté d’une panoplie de fonctionnalités qui le rendent encore plus exceptionnel.

Source: Microsoft

La Microsoft Surface event de cette année ne s’est pas focalisée uniquement sur du hardware. En plus des Surface, l’entreprise a dévoilé une nouvelle mouture de Windows 10 optimisée pour les écrans pliables et double.

Windows 10X sur un Surface DUO
© Microsoft

Aux côtés de ses nombreux Surface de cette année, Microsoft a également présenté son nouveau système d’exploitation baptisé Windows 10X (le X est lu comme une lettre et non comme un chiffre romain). Conçu pour les besoins des appareils à double écran ou à écrans pliables, Windows 10X est un OS à part entière qui tient beaucoup de Windows 10. Équipant le Surface Neo, l’OS apporte des améliorations visuelles qui permettent de jouir plus agréablement des deux écrans de la tablette.

Interface du Windows 10X sur un Surface DUO
© Microsoft

Un menu démarrer centré et plus simplifié

Parmi ces améliorations d’interface, le menu “Démarrer” est centré au milieu de l’un des deux écrans du Surface Neo. Le menu plus aéré, est (enfin) débarrassé des tuiles du menu démarrer de Windows 10 et de la barre de recherche.

Il abandonne aussi l’interface graphique « Metro » de Windows 10 pour le « Fluent Design ». Ce dernier qui a déjà été adopté pour les applications de la suite bureautique de Microsoft (Office 2019) donne un aspect plus élégant à l’icône du menu “Démarrer” et à l’ensemble du menu.

Avec  Windows 10X, Microsoft repense le système d’exploitation pour les appareils à  deux écrans et le menu démarrer

Ce nouveau menu et son icône semblent avoir plu à beaucoup de fans de Windows 10. Actuellement sur reddit, les membres de la communauté Windows 10 demandent à ce que Microsoft accélère les choses du côté de Windows 10 afin que le Fluent Design soit vite déployé sur le système.

Un OS plus complet que Windows 10 en mode S

Contrairement à Windows 10 en mode S qui ne fonctionne qu’avec les applications de la Microsoft Store, Windows 10X semble plus puissant. En effet, l’OS a la capacité de tourner toutes les applications que vous utilisez sur les versions normales de Windows, à la seule exception près que ceux-ci sont lancés dans des conteneurs.

Plus concrètement, quand vous lancez une application, il s’ouvre dans un conteneur virtuel qui l’isole du reste du système (comme dans une machine virtuelle). Ainsi, tout ce que vous effectuez dans ce conteneur ne pourra pas affecter le reste du système en cas d’infection ou de bogue.

Disponibilité

Même si nous sommes impatient de le voir de plus près, il va falloir prendre notre mal en patience. Selon Microsoft, Windows 10X sera disponible dès automne 2020 sur la Surface Neo et sur des PCs (double écran ou pliables) Conçus par des partenaires comme DELL, ASUS, HP et LENOVO.

La firme chinois vient de révéler Harmony OS, un système d’exploitation maison conçu pour remplacer Android au besoin. Il sera disponible cette année en Chine.

Pressenti depuis le début du Hauwei Ban ayant conduit à l’interdiction de vente des produits (smartphones et surtout les équipements 5G) de la marque aux États-Unis et à l’incorporation des technologies américaines dans ses produits, Huawei vient de faire un premier pas vers l’autonomie. Ne comptant pas se laisser surprendre par un retrait total de sa licence Android au bout du délai de grâce de 90 jours qui lui a été accordé par l’administration américaine, le constructeur a dévoilé ce vendredi 9 août lors de la « Huawei Developer Conference », Harmony OS, son alternatif à Android.

Un système d’exploitation open source multiplateforme

En développement depuis plusieurs années et ayant fait l’objet de plusieurs rumeurs ces derniers mois, HarmonyOS (Hongmeng OS en Chine) est un système d’exploitation Open source conçu pour fonctionner sur plusieurs appareils comme : les téléviseurs, les Ordinateurs, les smartphones, les montres connectées… Ceci est possible grâce à son architecture semblable à celui de Fushia (le système d’exploitation en développement de Google pouvant fonctionner aussi sur plusieurs appareils).

Huawei : l’entreprise dévoile son propre système d’exploitation
© Huawei

Les promesses de Huawei

Dévoilé partiellement à l’aide de quelques diaporamas et sans aucune démonstration, Huawei soutient que bien qu’étant un système d’exploitation Linux, son OS offre plus de sécurité à cause de son architecture qui ne nécessite pas l’accès root pour faire fonctionner les applications. Grâce à son « moteur de latence déterministe » qui permet « une planification précise des ressources avec une analyse de charge en temps réel, des prévisions et des appariements de caractéristiques », Harmony OS aurait une latence moins élever que les systèmes d’exploitation qui existent sur le marché.

Harmony Os diaporama de présentation
© Huawei

Quant aux développeurs, ils n’auront pas besoin d’apprendre un nouveau langage pour créer des applications pour Harmony OS. Il leur suffira de coder leurs applications dans leurs langages préférés comme le C, le C++, JAVA et Kotlin pour que le compilateur de Huawei (ARK Compilateur) le rende compatible avec le système d’exploitation. Grâce à l’IDE que fournira l’entreprise, il leur sera aussi facile de concevoir des applications pour plusieurs appareils.

L’IA ayant le vent en poupe, le constructeur n’a pas oublié d’intégrer celle-ci à son système d’exploitation. Cela devrait permettre de profiter de l’intelligence artificielle sur tous les appareils.

Cependant, la firme chinoise ne compte pas déployer Harmony OS sur ses téléphones dans l’immédiat (du moins pas dans le reste du monde) même si elle prétend que cela prendrait au maximum un à deux jours pour être effectif. En effet, Huawei préfère utiliser Android pour le moment compte tenu de ses partenaires existants.

En attendant de voir, ce que nous réserve la suite de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis pour Huawei, il serait très intéressant de suivre de près Harmony OS qui fera ses débuts sur le Honor Vision TV.

Source: Xda-developers