tt ads

Instagram vient d’étendre son programme de vérification des faits hors des États-Unis. Quels en sont les contours et surtout qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs ?

La lutte contre la désinformation devient plus que jamais une priorité pour Instagram. Depuis mai dernier, l’entreprise collaborait avec des tiers aux États-Unis pour identifier et étiqueter les fausses informations qui circulent sur sa plateforme afin de réduire leur diffusion. Pour plus d’efficacité, le réseau social vient d’annoncer l’extension de ce programme au reste du monde afin que plus d’organismes de vérifications puissent entrer dans le processus de vérification.

Interface Intagram
© Instagram

Cela implique que, désormais lorsqu’un contenu est jugé faux ou partiellement faux, une étiquette lui est apposée afin que tous les utilisateurs du monde entier puissent s’en rendre compte. Pour réduire la visibilité de ces contenus, ils seront immédiatement retirés des pages « Explorer » et « Hashtag ». Mieux encore, les utilisateurs seront avertis lorsqu’ils s’apprêtent à partager des informations.

Pour être encore plus réactif dans le processus de repérage et d’étiquetage de ces types de contenus, Instagram va aussi mettre à contribution la très grande base de données de Facebook. Ainsi, tout ce qui est signalé comme étant faux sur Facebook est instantanément étiqueté comme tel sur Instagram.

Ces mesures prises par le réseau social vont certainement aider à limiter le phénomène de la désinformation qui est devenue une arme très exploitée par les régimes autoritaires. Mais, il est évident que cela ne va pas pour autant réduire les ardeurs des personnes déterminées à répandre de fausses informations. Alors, il revient aux utilisateurs de toujours faire preuve de présence d’esprit et de procéder à des vérifications sur d’autres sources avant de croire en tout et n’importe quoi.

Source : Instangram

tt ads