tt ads

La firme de Mountain View réaffirme sa suprématie quantique avec son processeur quantique capable de fournir une puissance de calcul ahurissante.

Grâce à une fuite de documents ayant atterri on ne sait comment sur internet en septembre dernier, on apprenait pour la première fois que Google aurait atteint la suprématie quantique. À l’époque, bien que l’information ait été relayée par plusieurs médias influents et ait fait beaucoup de buzz, l’entreprise s’est gardée de confirmer l’information jusqu’à ce que les bruits se calment finalement d’eux-mêmes.

Ce 23 octobre, Google sort enfin de son silence et corrobore avoir réellement atteint la suprématie quantique. Avec un long rapport de recherche publié dans la revue scientifique “Nature” et un billet de blog, les scientifiques de Google expliquent que grâce à leur processeur quantique de 53 QUBITS baptisée « Sycamore », il ne leur a fallu que 200 secondes pour effectuer un calcul qui aurait normalement pris 10 000 ans au supercalculateur le plus rapide du monde.

Une percée qui pourrait participer à rendre nos vies meilleures

La suprématie quantique étant la capacité d’effectuer plus rapidement un calcul (ou une tâche) qui devrait normalement prendre des siècles à ordinateur classique, l’avancée de Google pourrait nous bénéficier de plusieurs façons. Selon Google, une telle puissance de calcul faciliterait « la découverte de molécules qui pourraient produire des médicaments efficaces ou la réduction des émissions dues à la création d’engrais. Ils pourraient également contribuer à améliorer les technologies de pointe existantes, comme l’apprentissage automatique ».

Cependant, il va falloir patienter plusieurs années avant d’espérer jouir des fruits de cette avancée. Actuellement, l’autre grand défi de Google et de ses partenaires (MIT) consistera à trouver comment mettre en œuvre cette technologie pour qu’elle serve à la résolution de problèmes de vie réelle. Pour ce faire, à travers son framework open source « Cirq » Google met à la disposition de la communauté scientifique un outil capable de leur permettre d’explorer la capacité des ordinateurs quantiques quant à la résolution des problèmes d’ordres pratiques.

Source: Google via Nature

tt ads