tt ads

Google vient d’annoncer le rachat de Fitbit pour un montant de 2,1 milliards de dollars. L’acquisition semble avoir pour but de permettre à l’entreprise de produire ses propres wearables.

Au début de cette semaine, Reuters rapportait qu’Alphabet (la maison mère de Google) aurait fait une offre pour racheter Fitbit. Même si à l’époque les deux entreprises se sont gardées de confirmer les rumeurs, les choses semblent avoir bien évolué et un chèque de 2,1 milliards de dollars a été signé par Google. Ce dernier vient d’annoncer la nouvelle par un tweet et un billet de blog.

Plus de produits made by Google

Après s’être fait une réputation de constructeur de smartphones avec ses Pixel, la firme de Mountain View semble maintenant viser le marché des Wearables pour compléter sa gamme de produits. Pour y arriver, l’entreprise veut profiter de l’expérience de Fitbit dans ce domaine et y ajouter ses propres technologies : Wear OS. Selon Rick Osterloh qui est à la tête du département hardware chez Google :

Au fil des ans, Google a fait des progrès avec ses partenaires autour de Wear OS et Google Fit, mais nous voyons une opportunité d’investir encore plus dans Wear OS ainsi que d’introduire des produits wearable Made by Google sur le marché. Fitbit a été un véritable pionnier dans l’industrie et a créé des produits attrayants, des expériences et une communauté dynamique d’utilisateurs. En travaillant en étroite avec l’équipe d’experts de Fitbit et en réunissant les meilleurs en IA, logiciels et matériels, nous pouvons contribuer à stimuler l’innovation dans le domaine des wearables et à créer des produits qui profiteront à un plus grand nombre de personnes dans le monde.

Cependant, même si cela ouvre la voie à de futurs Pixel Watch et d’autres produits Wearables « Made by Google », d’autres défis attendent l’entreprise. En effet, elle devra trouver des arguments commerciaux qu’il faut pour attirer la clientèle et surtout pour la garder. Cela passera par l’amélioration de Wear OS et surtout par le prix de ses produits par rapport à ce que proposent les concurrents comme Xiaomi et Huawei.

Source: Google

tt ads